Suite de la tribune de l'opposition parue dans "Elancourt Magazine" d'avril 2019, limitée à 1200 caractères dans sa version papier.
 

Votre avis nous intéresse !

Comme beaucoup de français, les élancourtois sont souvent dépités et se tiennent de plus en plus éloignés de la politique. Le développement des outils de démocratie participative permet d'atténuer le risque de clivage croissant entre experts et citoyens. Depuis une vingtaine d’années, les ‘experts’ jouent un rôle de plus en plus important dans l’orientation des débats de société, qu’il s’agisse des grandes questions environnementales, économiques ou financières. Le débat public a ainsi tendance à être confisqué par les « sachants », ceux qui maîtrisent la technicité du débat, les citoyens étant souvent disqualifiés au motif qu’ils ne savent pas. La démocratie participative a un rôle essentiel à jouer pour ouvrir les procédures d’expertise à la société. Elle implique, en effet, que les données scientifiques soient rendues accessibles au public. Elle permet aussi de maintenir une expertise pluraliste, contradictoire et attentive aux expressions de la société.

Il est intéressant de réfléchir ensemble à la forme locale que peut prendre cette participation.

Donnez-nous votre avis en nous adressant un message

Comment nous contacter ? via le formulaire de contact.