lettre ouverte Michel BESSEAUChers élancourtois, chers amis,

Je souhaite vous faire part de mon choix à l’aube du 1er tour des élections législatives.

Engagé au sein du parti socialiste depuis 40 ans, je reste aujourd’hui fidèle à ma famille politique, non pas par habitude ou par résignation bien au contraire par conviction. Il reste tant à faire pour faire triompher les idées de progrès.

Rocardien dans l’âme, je demeure attaché aux idées portées par cet homme profondément de Gauche. Je respecte la libre entreprise, elle est utile à notre pays. Mais les entrepreneurs ne peuvent pas prospérer au détriment des salariés. Je suis un homme d’ouverture attentif à toutes les composantes de notre pays. Une société qui progresse est une organisation en mouvement. Elle permet à chacun de s’élever, de s'adapter sans opprimer. Nous ne pouvons évoluer quand échangeant, en discutant, en s’opposant intelligemment quand cela est nécessaire. Je ne pense pas que le parti unique soit la bonne voie. Un parti unique ne nous poussera pas à nous dépasser. Il risque de verrouiller la parole en niant la contradiction.

La Gauche n’a pas toujours exercé le pouvoir, les alternances sont normales et souhaitables en démocratie. Dans l’opposition, la Gauche a su porter la réflexion, faire évoluer les idées de progrès. Nous avons besoin d’une opposition engagée qui argumente et réfléchie. Nous avons besoin de défendre les plus pauvres, les classes moyennes pour que chacun ait sa place et puisse progresser. Il nous faut donc des représentants à l’Assemblée Nationale pour porter des idées de progrès et faire évoluer les décisions.

J’entends prendre ma part localement au travail qui doit s’engager pour relancer la réflexion et le débat au sein du parti socialiste. Je souhaite à ma mesure contribuer, à la construction de nouvelles idées. Je ne veux pas d’une opposition sans réflexion, sans discussion.

Mais si personne ne peut porter les idées de progrès pour travailler ensemble, exprimer au sein du parti socialiste nos différentes sensibilités alors à quoi servira la réflexion qu’il est nécessaire d’engager. L’éducation, la culture, l’emploi sont dignes de notre intérêt et méritent que collectivement nous recherchions de nouvelles idées de nouvelles espérances.

Dimanche prochain, je voterai donc sans aucune hésitation pour Benoit Hamon car il sera votre défenseur pour plus de justice sociale et, le porteur de nos réflexions pour le futur.

Après cette période électorale afin que Benoit Hamon soit notre messager je vous invite à venir discuter avec nous pour faire évoluer les choses et construire pour les générations futures un projet porteur d’espoir mais aussi limiter les ravages que pourraient causer un discours unique. La pensée unique est dangereuse pour la démocratie.

Dimanche prochain, 11 juin, sans état d’âme, comme moi, apportez votre soutien aux idées de progrès et glissez dans l’urne un bulletin BENOIT HAMON.

Michel BESSEAU
Conseiller municipal d'opposition d'Elancourt
Conseiller communautaire de Saint-Quentin en Yvelines