Vendredi 31 mars, le Conseil Municipal a adopté le budget 2017 de la ville.

En 2016, le maire nous imposait une hausse de 3% de nos impôts locaux, cumulée à la hausse de 66% de la part départementale de la taxe d’habitation, décidée par la majorité à laquelle il appartient. Un coup de massue sur notre budget, pour quel résultat ? Un excédent budgétaire de plus de 3 millions d’euros, ou l’invention du “payer plus pour gagner moins” de services à la population.

Le budget 2017 témoigne, une fois de plus, du manque de vision à long terme de notre maire. Les jeunes sont les 1er à en faire les frais : après la fermeture du point accueil jeunesse de la Clef Saint-Pierre, la part du budget consacré à la jeunesse et au sport accuse une baisse de 5%. Quant à celui consacré aux classes découvertes il est amputé de 73% !

En revanche, le budget communication est en hausse de près de 12%...

Nous portons une autre vision pour notre ville, convaincus que c’est en donnant les moyens à notre jeunesse de s’épanouir, de s’ouvrir au monde, de se former que nous construirons une ville durable où chacun trouve sa place.
DEF Page 1En janvier 2016, la majorité de droite du Conseil Départemental à laquelle appartient le maire d’Elancourt a voté une hausse de 66% de la part départementale de la taxe foncière. Résultat : une note salée reçue ces jours-ci avec une augmentation moyenne de 125 € par foyer ! Un véritable coup de massue pour les habitants.
Malgré ces 135 millions d’euros supplémentaires par an, il n’y a aucune amélioration des services à la population. Bien au contraire, le département a d’ores et déjà annoncé la fermeture de près de 40 centres de Protection Maternelle et Infantile, la baisse de 25% des aides allouées aux équipements culturels ou l’arrêt de l’aide au financement de la carte Imagin’R pour les lycéens, soit 150 € de plus à débourser pour les familles.
 
Notre maire, si prompt, à défendre ses amis comme la famille Dassault où à dénoncer les hausses d’impôt quand elles sont nationales, n’a pas pipé mot quand ses amis politiques ont décidé d’assommer les propriétaires élancourtois !
Quid de l’utilité d’un maire qui cumule les mandats partout mais ne défend l’intérêt des élancourtois nulle part ?
 

La majorité de droite "Les Républicains" aggrave le sort des élancourtois.
Les élus de gauche ont voté contre ce budget.

impots locaux

Alors que le parti du maire d’Elancourt demande de tripler les baisses de subventions aux communes, le budget 2016 de la ville d’Elancourt est en hausse !

+ 300% pour les fêtes et cérémonies

+118% pour les frais de représentations du maire !

A 1 an de nouvelles élections, nous parions que ces hausses servent plus à la communication du candidat-maire cumulard qu'à redynamiser au long terme notre commune.

En revanche, l’enveloppe des subventions aux associations diminueront de 68 000 € !

Les élancourtois font les frais d’une gestion opportuniste et partisane.

Ils continueront de voir leurs associations affaiblies comme l'Ecole de Musique, leurs services de proximité fermer comme le Point Accueil Jeunesse à la Clef Saint Pierre. Ils payeront la facture !

Après une hausse de 66% de la taxe foncière votée par la majorité de droite du département dont le maire est membre, les élancourtois auront droit à une hausse de 3% de leurs impôts locaux !

Ces choix budgétaires abandonnent ceux qui font la richesse de notre ville et frappent les plus démunis. Nous aurions préféré applaudir son adhésion nouvelle à la défense des services publics, nous ne pouvons que regretter ce double discours.

Nous vous invitons à assister à la séance du Conseil Municipal qui aura lieu mercredi 9 décembre à 19h30.
Parmi les délibérations, celle sur le project d'aménagement des 4 Arbres est particulièrement importante.
 
Vous en trouverez l'exposé en pages 9 à 12 du dossier de séance ci-dessous :
 CM 5Z09