Suite de la tribune de l'opposition parue dans "Elancourt Magazine" de juillet 2018, mais limitée à 1200 caractères dans sa version papier.
 

Au top des villes les plus attractives, Elancourt, malheureusement à la traine..

Le journal le Parisien dans son édition du 23 mai 2018 classe notre ville d’Elancourt comme une ville où il ne fait pas bon vivre pour les familles . La majorité municipale si prompte à afficher ses trophées n’a pas commenté ce classement qui ne met pas vraiment Élancourt à l'honneur. Il est vrai, que cette équipe municipale se remet peu ou pas en question. Elle se pose régulièrement en donneuse de leçon. Il y a quelques mois nous affirmions que la ville n’était pas assez attractive et n'innovait pas suffisamment. Le classement du Parisien nous donne hélas raison !

Les détails de l'enquête du Parisien révèlent que notre ville est très loin dans les classements. Le quotidien d'Île de France pour établit un classement des villes franciliennes les plus accueillantes pour les parents, un indice de qualité de vie qui privilégie l’environnement, la qualité des écoles, la possibilité de faire du sport, sans oublier le coût de la vie.
 
Sur les 60 premières villes classées pour le département des Yvelines Elancourt est classé parmi les dix derniers. Nous sommes très loin quelque soit le critère !
Pour la sécurité, le journal « Le Parisien a retenu comme critères (rapporté à la population) :
  • Les plaintes enregistrées constatées par les circonscriptions de police et de gendarmerie en 2017
  • La présence d’un quartier de « reconquête républicaine »
  • La présence d’une zone de sécurité prioritaire dans la commune et aux alentours (coef. 2)
  • Le nombre de coups et blessures non mortels par habitant
  • Le nombre de cambriolages et de violations de domicile par habitant
  • Le nombre de vols violents au domicile par habitant
Le constat est terrible après bientôt un quart de siècle de mandat !
 
Concernant l'éducation, l'équipe du Parisien a cherché à intégrer des éléments influant sur le cycle éducatif :
  • Les places en crèche et chez les assistantes maternelles rapporté au nombre d’enfants
  • La part d’élèves et d’étudiants qui suivent leur enseignement dans leur commune
  • Le rapport entre élèves et personnels de l'éducation nationale
  • Le nombre de collèges avec un taux de réussite au brevet supérieur à 90 % et supérieur à 80 % dans la commune, et aux alentours. Sur ce point nous attendons toujours les véritables résultats objectifs du tout numérique. Dans l'enquête du Parisien, l'affichage de la réussite scolaire, mise en avant par le maire, n'est pas probant.
  • Le nombre de lycées publics et privés dans la commune dans le top 200 de notre classement des lycées d’Île-de-France et aux alentours - Le nombre d’universités dans un rayon de 20 km
  • Le taux d’étudiants.
Pour l'environnement et cadre de vie, le Parisien a évalué :
  • Les nuisances liées à l’environnement urbain et les atouts du cadre de vie
  • Les zones de nuisance sonores aériennes
  • La part de la population touchée par les nuisances aériennes
  • La présence de quartiers prioritaires de la ville dans la commune et aux alentours
  • La superficie des espaces verts et surfaces boisés dans la commune et aux alentours
  • La part de la population touchée par les nuisances sonores de nuit et de jour
  • La proximité d’un cours d’eau
Quelle que soit la réponse apportée par la majorité municipale dans dans le bulletin du mois de juillet, nous nous sommes basés sur une enquête objective.
 
Ce que ne vous dit pas la propagande officielle de la ville c'est que pour établir ce palmarès, le journal Le Parisien s'est appuyé sur les statistiques disponibles à l’échelle des communes de plus de 5000 habitants. Ils ont construit un indice de qualité de vie qui privilégie l’environnement, le niveau des écoles, la possibilité de faire du sport, sans oublier le prix de l’immobilier…
 
Le constat est rude, après 22 ans de mandat il apparaît clairement qu'Elancourt n'est pas une ville accueillante pour les parents.
 
Il sera bientôt temps de changer d'équipe et de redonner espoir aux élancourtois.

Vos élus de gauche vous souhaitent un bel été.