ipadAlors que le maire d'Elancourt a prévu de nouvelles dépenses, en 2017, de 1,2 millions d'euros pour le tout numérique dans nos écoles, d'autres prennent d'heureuses initiatives.

En Grande-Bretagne, un lycée de filles a testé avec succès la « détox numérique »

Le journal LE MONDE relate que les élèves ont passé une semaine sans smartphone, et n’auront plus le droit de l’utiliser à l’école à partir de la rentrée. Les « moniteurs d’activité », montres connectées et objets destinés à compter les calories dépensées sont également interdits.

Le maire d'Elancourt devrait s'interroger sur les conclusions avancées par le grand quotidien du soir « de nombreuses études démontrent les effets délétères d’un usage trop important des écrans chez les jeunes enfants et que les professeurs évoquent une « guerre sans fin » contre le téléphone en classe et constatent que ce sont les élèves les plus en difficulté qui s’en servent le plus ».

Déjà, dans une tribune au « Monde », des médecins et professionnels ont sonné l'alerte sur les graves troubles du comportement et de l’attention qu’ils observent de plus en plus chez les petits. « La surexposition des jeunes enfants aux écrans est un enjeu majeur de santé publique »

Nous sommes bien évidemment favorables à vivre avec notre temps, mais dépenser autant d'argent public - jusqu’à la démesure - n’est sain ni pour nos enfants ni pour le budget de la commune.